FRANCOCAR présenté lors de la semaine des cultures numérique à l’Institut Français du Togo

la-semaine-des-cultures-numeriques-version-web

A propos de la semaine

L’Institut Français du Togo (IFT) en collaboration avec l’Institut Français de Paris et les communautés de développeurs au Togo, organisent une semaine des cultures numériques du 5 au 12 novembre 2016 dans les locaux de l’IFT. L’objectif de cette semaine est de démocratiser le numérique, porteur de croissance et d’emplois, à travers divers événements gratuits et ouverts à tous. Les maîtres mots de la semaine seront : penser, créer, coder, entreprendre, jouer. Ils guideront tous les événements programmés : des ateliers sur les logiciels libres, des rencontres avec des acteurs du numérique, des temps de réflexion sur la production de contenu numérique… En parallèle, une exposition « La french touch de la webcréation » présentera des webcréations françaises caractérisées par leur innovation et leur singularité.

 La soirée du samedi 12 Novembre

[ENTREPRENDRE] Table-ronde “La production de contenu numérique au Togo : quelle actualité ?” à 19h00 – salle de conférence

L’ouverture de de cette table-ronde a débuté par une présentation de l’exposition “French touch de la Web creation” par E. Sauzon-Bouit.

Les intervenants étaient : Mawusee Komla FOLI-AWLI , ELITSA Abel , Amen AMOUZOU et Primus GUENOU.

La table ronde a débuté par une présentation générale des intervenants et participants ; chacun a aussi l’occasion de donner ses attentes par rapport aux différents apports concernant le thème de « contenu numérique ».

Diverses questions et aspects ont été évoqués tout au long de la séance :

  • A quoi et à qui peut servir un contenu numérique ?
  • Comment produire du contenu numérique ?
  • Comment créer des pages sur wikipedia ?
  • Est-il pertinent d’avoir du contenu numérique dans nos langues nationales ?
  • Avons-nous des projets ou idées de projets en cours (OSM, vidéos des recettes de nos mamans, traduction de contenu sur wikipedia, etc.)
  • Est-ce que la population est au courant des plateformes numériques mises à disposition par l’IFT (dont IFPROF ET CULTURETHEQUE par exemple)
  • Que peut la communauté restreinte actuelle ?
  • Quels sont les modèles économiques concernant la réutilisation des données (pour les maintenir à jour) ?

cxfgxkaxuaai9eo

Mes impressions

Cette rencontre m’a tout d’abord permis de redécouvrir les nouveaux locaux de l’Institut Français (en qualité d’ancien abonné fidèle du Centre Culturel Français) ; une nouvelle visite guidée s’impose face aux différentes infrastructures mises en place.

Quand à la table ronde, elle a constitué l’occasion de revoir les responsables de communautés (GDG, OSM, LULUG, etc.) et d’avoir différents points de vue face au « contenu numérique » dans le contexte togolais. En effet si pour la plupart le constat est amère quand on fait l’état des lieux, nous nous sommes rendus compte que différents efforts sont faits même si c’est disparate et à petite échelle.

Beaucoup ont vu en FRANCOCAR et ses activités (sensibilisation, formation, création de contenu sur wikipedia, projet d’implication de différents acteurs), un projet qui pourra permettre de faire un pas dans le monde du contenu.

Liens utiles :

Institut Français du Togo – Avenue du Général de Gaulle (face au Consulat de France) Lomé. (00228) 22 53 58 00 – accueil@institutfrancais-togo.com

Sous l’arbre à contenu – 1ère édition de Lomé

Dans le cadre de l’activité « Sous l’arbre à contenu », le samedi 29 Octobre de 15h à17h, nous nous sommes retrouvés à ECOHUB pour une séance de partage entre contributeurs, de sensibilisation concernant les licences CC et de la contribution sur wikipedia.

banniere-arbre-a-contenu

Les grandes lignes du programme étaient :

  • Partage d’expériences de contributeurs
  • A propos des licences de CREATIVE COMMONS
  • Initiation à la contribution sur Wikipedia
  • Création de pages à propos du TOGO

A l’exception du dernier point qui n’a pas été approfondie par souci de respecter l’heure de fin, nous avons abordé tous les points.

Une liste de diffusion a été créée francocar@groups.google.com et ceux qui n’avaient pas de compte wikipedia ont profité pour en créer. La prochaine édition sera plus axée sur la création de pages (création, correction, utilisations des fonctionnalités et options d’assistance de wikipedia).

000_0001

Nous soulignons et remercions par la même occasion le Directeur M. KOUTOUMNA Ephrem du coworking space ECOHUB, ses collaborateurs, M. Yves AMEMASSOVOR de Minodoo et M. FOLI-BEBE Ousia A. d’ECOTECLAB.

Je n’oublie pas bien évidemment tous les participants (informaticiens, urbaniste, responsable d’entreprise, etc.), Creative Commons pour le projet « Awesome Funding », LMP LE LOGOS et le Groupe SOGESTI pour leurs soutiens.

Pour d’autres éditions

Tout le monde peut répliquer cette activité où qu’il soit comme a choisi de le faire nos amis du Blolab de Cotonou qui organise sa première édition le samedi 19 Novembre.

De cette première expérience nos conseils seraient pour une prochaine édition

  • Pour stimuler de l’enthousiasme chez les participants, il faut veiller à avoir des acteurs actifs de la communauté ;
  • Pour être efficace et contribuer effectivement, il est souhaité d’avoir un contributeur actif de wikipedia compte tenu des mises à jour de l’interface de contribution ;
  • Il faut respecter le temps comme dans notre cas pour motiver les gens à revenir la prochaine fois (un des participant peut jouer au ‘gardien du temps’);
  • Opter pour un atelier participatif et productif si l’objectif est de créer beaucoup de contenu et auquel cas un public d’environ 10 personnes est l’idéal et une connexion internet sera nécessaire ; toutefois si c’est plus pour une présentation des licences et les plateformes partenaires de CC on peut chercher à mobiliser un plus grand nombre et on peut se passer d’internet ;
  • Préparer et remettre les fiches dès le début permet de gagner beaucoup de temps ;
  • A la fin n’oubliez pas d’ajouter les participants à la liste de diffusion de FRANCOCAR (francocar@googlegroups.com).

000_0008.JPG

Ressources utiles :

 

Spécial Zoom sur le séminaire FFGI 2016 de Ouaga

bandeau_ffgi2016

A propos de du séminaire
L’initiative TIC et Citoyenneté (ITICC) et l’OIF ont organisé avec le soutien de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), le Gouvernement du Burkina Faso, l’ICANN, l’AFNIC et bien d’autres partenaires, la deuxième session de formation des formateurs sur la gouvernance de l’Internet et des systèmes d’information (FFGI 2016) du 29 août au 2 septembre 2016 à Ouagadougou (Burkina Faso) à l’hôtel Golden Tulip le Silmandé.

Il s’agit d’une véritable formation des formateurs de l’Afrique francophone regroupant aussi bien des décideurs intervenant dans la formulation des politiques en matière de développement de l’économie numérique que des techniciens du domaine. Les formateurs sont appelés à répéter la formation dans leur pays d’origine ; l’objectif final étant de créer une masse critique d’experts très avertis des questions de gouvernance de l’Internet et des systèmes d’information. C’est à ce prix que l’Afrique francophone pourrait tirer profit de ces technologies et en faire un véritable outil au service de développement durable. En outre, cette activité de renforcement de capacités des experts africains francophones leur permettra de contribuer efficacement dans les instances où se discutent l’avenir du réseau mondial.

img_1136

La table d’honneur à l’inauguration

A l’inauguration nous avons eu le privilège d’avoir des officiels tels que les Ministres Filiga Michel Sawadogo Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation représentant le Premier Ministre M. Paul Kaba Thiéba, et Mme Aminata Sana la Ministre de Développement de l’Economie Numérique et des Postes.

inauguration

Photo de famille à l’inauguration

Nous avons eu droit à une trentaine (38) de présentations autour des thèmatiques suivantes :

  • Histoire et Ecosystème de l’internet
  • La gouvernance mondiale de l’internet
  • Les innovations numériques et les questions émergentes
  • La gouvernement électronique
  • La gouvernance de l’Internet, (GI) un moteur pour l’accélération du développement de l’économie numérique (DEN) en Afrique et
  • L’Afrique et le futur de la gouvernance internet

Le Panel des formateurs était constituté de :

1 Ali Drissa Badiel Sénégal (UIT)
2 Anne-Rachel Inné Suisse (ICANN)
3 Colonel François Ouédroago Burkina Faso (ANSSI)
4 Djossou Koffi Fabrice Benin (ABS)
5 Emmanuel Adjovi Benin (OIF)
6 Eric Adja Benin (OIF)
7 François Ouédraogo Burkina Faso (ANSSI)
8 François Pellegrini France (Université de Bordeaux)
9 Jean-Serge POLISI Rwanda (Rwanda Online)
10 Laurent Ferrali France
11 Marguerite OUEDRAOGO Burkina Faso (CIL)
12 Nelly Kwendé Benin
13 Pierre Bonis France (AFNIC)
14 Pierre Ouédraogo Burkina Faso (OIF/ITICC)
15 Roland Sanou Burkina Faso
16 Sanou Dié Burkina Faso
17 Tijani Ben JEEMA Tunisie (AFRALO/ICANN/ALAC)
18 Victor Ndonnang Cameroun/USA (ISOC)
19 Yaovi Atohoun Benin (ICANN)
20 Yassia Savadogo Burkina Faso (ARCEP Burkina)
21 Yves Miezan Mezo France

cadre-de-formation

Un des 5 jours de formation

Nous étions deux du TOGO M. ATADEGNON Anani Martin (mon ancien professeur à l’Université de Lomé/CIC CAFMICRO) et moi parmi la trentaine des stagiaires venus du Benin, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Niger, RDC, Sénégal et du Tchad (La liste complète des participants retenus est disponible ici).

m-atadegnong

M. ATADEGNON (CIC CAFMICRO / Université de Lomé)

Mes impressions

mawusee-ffgi2016

Moi

Cette formation était ma première parlant des thématiques liées à la Gouvernance de l’Internet et des systèmes d’information. Même si le rythme des 5 jours a été soutenu, je n’ai regretté aucun jour à cause de l’atmosphère très conviale qui a règné.

Les formateurs grâce à leurs expériences et parcours ont sû nous transmettre les fondements et les ressources nécessaires en si peu de temps tellement il y avait matière à détailler et expériences à partager dans chaque domaine.

Les stagiaires collègues ont aussi activement participé à la réussite de la formation tant pendant les pauses, ateliers et séances de questions-réponses.

Vivement que cette édition ne soit point la dernière pour permettre à d’autres d’en bénéficier.

cloture

Photo de famille à la clôture

Un grand merci à ITICC et à ses partenaires !

Quelques liens utiles:

Et pour revoir mes tweets (@samgolchi) du séminaire utiliser le hashtag #ffgi ou #ffgi2016

FFGI 2016 Ouaga – 2ème EDITION

banner-300_600
J’ai été retenu parmi 300 candidatures avec un autre togolais (mon ancien professeur à l’Université) M. ATADEGNON Martin pour participer à la Formation des formateurs sur la Gouvernance de l’internet et des systemes d’information 29 AOUT – 2 SEPTEMBRE 2016 à OUAGADOUGOU.

Le site de l’évenement est www.iticc.bf

Le programme de la formation est téléchargeable sur le site https://www.iticc.bf/programme-ffgi-2016

Les experts/formateurs viennent de diverses horizons et avec beaucoup d’années passées à militer pour une meilleure gouvernance et accessibilité de l’internet.

Suivez mon compte twitter @samgolchi pour les mises à jour en temps réel et ce blog our les résumés.